La campagne océanographique IPOD

Géologie

10/09/2012

La campagne océanographique IPOD (Investigating Post Obduction Deposits), menée par le SGNC et dont l’équipe scientifique était constituée de personnels du programme ZoNéCo, de l’Ifremer et de l’INSU-CNRS, s’est déroulée du 3 au 17 Aôut à bord du navire océanographique L’Alis (Génavir – IRD) au large de la marge Ouest calédonienne entre Poum et Bouloupari. Lors de cette campagne, 1350 km de sismique réflexion multitrace ont été acquis et 14 dragages de roches ont été réalisés entre 1500 m et 1000 m de profondeur (cf. plan de position).

L’analyse préliminaire des données sismiques à bord ont permis de confirmer l’extension latérale d’une structure plissée récente. Le traitement et l’analyse fine de ces nouvelles données courant 2013 permettront de mieux la caractériser et de déduire l’histoire géologique post-obduction de la Grande-Terre.

  • Que s’est-il passé après la mise en place des massifs aujourd’hui siège des ressources en nickel ?
  • Quelle a été l’ampleur du rebond isotasique de rééquilibrage des masses ?
  • Quel a été le régime tectonique qui a suivi cet événement sans précédent ? Quelles sont les mouvements verticaux mis en jeu ?
  • Cela a-t-il des implications sur le potentiel pétrolier du Bassin de Nouvelle-Calédonie et de la Grande-Terre ?