Schéma stratégique industriel

Mines et Carrières

25/04/2012

Dans le prolongement du schéma de mise en valeur des richesses minières, le Comité des signataires qui s’est tenu à Paris, le 24 juin 2010, a proposé l’élaboration d’un schéma industriel pour assurer une cohérence sur la durée des projets miniers et métallurgiques et de l'action des opérateurs et des Provinces. Mme Anne Duthilleul a été mandatée par l’État pour accompagner les responsables du territoire dans la préparation de ce schéma. Un comité stratégique industriel, composé des signataires de l’Accord de Nouméa et des représentants des collectivités, a été institué pour piloter la démarche d’ensemble. Les travaux du comité se sont déroulés entre octobre 2010 et février 2012, au cours de 6 réunions qui ont permis de formuler une vision d’ensemble de ce secteur et des ortientations pour son développement à venir. L’analyse a été organisée selon cinq grand volets :

  • L’inventaire des ressources minières ;
  • La revue des technologies disponibles de valorisation du minerai de nickel et de leur adéquation au minerai calédonien ;
  • L’étude des déterminants économiques de la valeur ajoutée du Nickel pour la Nouvelle-Calédonie ;
  • Les enjeux sociaux et économiques et les impacts de toute nature de l’activité minière, en s’appuyant sur les travaux lancés par le CNRT Nickel et son environnement ;
  • Les outils et les moyens du développement du secteur.

Le projet de rapport établi suite à cette analyse est en consultation auprès des parties prenantes à la démarche (industriels, associations de protection de l'environnement, institutions du territoire) et des membres du comité stratégique industriel. Il a vocation après son adoption finale par le comité stratégique industriel à être transmis pour approbation au comité des signataires.

Vous pouvez consulter le résumé du projet de rapport final sur le schéma stratégique industriel du Nickel en Nouvelle-Caléonie ici.