Consultation publique : projet de modification de la programmation pluriannuelle des investissements de production électrique

Consultation publique portant sur le projet de modification de la programmation pluriannuelle des investissements de production électrique (PPI)

La Programmation Pluriannuelle des Investissements (PPI) est l’outil de pilotage du gouvernement en matière de développement du parc de production électrique de la Nouvelle-Calédonie. Elle s’inscrit en cohérence avec les objectifs d’autonomie électrique du territoire et de ses îles, fixés par le Schéma pour la Transition Energétique de la Nouvelle-Calédonie (STENC) adopté le 23 mai 2016.

La PPI fixe, par filière de production, les zones d’implantation (Grande-Terre et îles), les quantités à installer et le rythme d’installation des outils de production. Elle se base sur les conclusions du bilan prévisionnel réalisé par le responsable de l’équilibre offre / demande ENERCAL (gestionnaire du réseau de transport) et des gisements d’énergie renouvelable connus, et est construite en tenant compte de critères techniques, environnementaux, sociaux, économiques et financiers.

La PPI donne en particulier de la visibilité nécessaire aux acteurs des différentes filières renouvelables pour imaginer et développer des projets sur tout le territoire, dans une perspective à long terme.

Depuis l’adoption de l’arrêté modifié n° 2016-1931/GNC du 13 septembre 2016 relatif à la programmation pluriannuelle des investissements de production électrique de la Nouvelle-Calédonie sur la période 2016 à 2030, l’objectif  de développement à l’horizon 2020 de la filière photovoltaïque a été réévalué 3 fois à la hausse, de 62 MWc initialement à 163 MWc aujourd’hui. Aujourd’hui, 103 MWc de projets PV ont déjà été autorisés suite aux 4 premières périodes d’instruction et 40 MWc font aujourd’hui l’objet de la 5ème période d’instruction, dont la date limite de dépôt des dossiers est le 2 juin 2020. Une 6ème période d’instruction devrait être lancée courant 2020 pour les 20 MWc restants.

Diverses études en cours (dimensionnement et technologie de la future centrale thermique dédiée à la SLN, prospective d’évolution de la consommation publique à 2030, étude de déploiement des batteries système, étude de renforcement du réseau de transport, modélisation du mix électrique et mise à jour des hypothèses d’évolution des coûts des différentes filières de production) donneront lieu prochainement à une nouvelle PPI.

Afin de donner de la visibilité à la filière photovoltaïque sur les 2 prochaines années, dont les coûts sont nettement plus bas qu’envisagés, il est proposé d’augmenter l’objectif de développement de la filière de 130 MWc en prévoyant 80 MWc supplémentaires à autoriser en 2021 puis 50 MWc à autoriser en 2022.

A l’horizon 2025, le parc d’énergies renouvelables de la Nouvelle-Calédonie produirait ainsi 115 % des besoins en électricité des clients des réseaux publics d’électricité. Le surplus d’énergie produite nécessitera d’être consommé par les opérateurs métallurgiques. Le nouvel objectif de développement de 130 MWc de fermes photovoltaïques aura un impact limité sur l coût du système électrique et permettra de pérenniser des emplois et d’éviter d’émettre environ 140 000 tonnes de CO2 par an.

Conformément aux dispositions de l’article 4 de la délibération n° 195 du 5 mars 2012 relative au système électrique de la Nouvelle-Calédonie, le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie informe le public qu’il lance une consultation publique sur le projet d’arrêté portant modification de l’arrêté n° 2016-1931/GNC du 13 septembre 2016 relatif à la programmation pluriannuelle des investissements de production électrique de la Nouvelle-Calédonie sur la période 2016 à 2030.

La consultation publique est ouverte du 30 avril 2020 au 13 juin 2020 inclus.

Sont à votre disposition le projet d’arrêté objet de la présente consultation accompagné d’une note de présentation.

Dans la droite ligne du schéma pour la transition énergétique de la Nouvelle-Calédonie (STENC) la programmation pluriannuelle des investissements de production électrique traduit les volontés d’investissement et de développement des filières énergétiques sur la période 2016 à 2030.

FORMULAIRE DE CONSULTATION