Hydrogéologie des massifs de péridotites

Les massifs de péridotites recouvrent près d’un tiers de la superficie de la Grande-Terre de Nouvelle-Calédonie. Répartis sur le territoire sous forme de klippes sur la côte Ouest, et d’une vaste nappe au Sud - Sud Est, les massifs de péridotites et leur altération sont étudiés depuis plus d’un siècle pour leurs minerais de Nickel, mais aussi de Fer, Chrome et Cobalt. Si la minéralisation et la genèse des gisements, ainsi que le rôle de l’hydrogéologie et de la paléohydrogéologie ont été étudiés par Trescases (1975) puis Leguéré (1976) et Avias (1978) pour expliquer la genèse et la destruction des gîtes riches, la ressource en eau dans les massifs et les circulations des eaux souterraines dans les péridotites sont encore peu connues et comprises.

Dans l’exploitation minière actuelle du Nickel en NC , les mineurs s’attaquent à des profils d’altération de plus en plus épais, soit pour exploiter les latérites riches soit pour atteindre les saprolites sous un recouvrement important, et sont confrontés à des problématiques hydrogéologiques nouvelles. Le manteau d’altération constitue un système hydrogéologique complexe, soit de nappe multicouche soit de nappes superposées, présentant une grande variabilité verticale et horizontale et un fonctionnement différent d’un massif à l’autre suivant qu’il est plus ou moins perché et/ou plus ou moins drainé, sans oublier une composante karstique plus ou moins active.

  
Figures du pseudo-karst dans les péridotites

Modèle conceptuel du fonctionnement hydrogéologique des massifs de péridotites

Aujourd’hui, en l’état actuel des connaissances, il apparaît que la nappe des péridotites constitue un aquifère multicouche potentiellement intéressant en terme de stockage en eau. Aux différents niveaux d’altération des massifs sont associés plusieurs niveaux aquifères ou aquitard: 

  • une nappe temporaire est associée au niveau supérieur formé de la cuirasse et de l’horizon nodulaire;
  • un niveau semi-imperméable dont la porosité est importante correspond aux latérites;
  • l’aquifère principal traverse les saprolites grossières et les péridotites fracturées.

Ces formations ont, à l’échelle du massif, une capacité de stockage importante dans le manteau d’altération et dans les fractures, et pourraient jouer le rôle de régulateur pour les débits des cours d’eau. Par ailleurs, les mécanismes de transport dans le massif et le comportement pseudo-karstique observé dans les péridotites posent des questions importantes et fondamentales sur l’impact sur la ressource d’une activité potentiellement polluante. 

Profil d’altération et niveaux hydrogéologiques dans les péridotites