L'unité de Poya

L'unité de Poya toujours située entre l'autochtone de la ride de Norfolk et la nappe des péridotites (Cluzel et al., 2001), correspond à un empilement d'écailles chevauchantes de croûte océanique (basaltes en pillow lava, dolérites, intercalations subordonnées de sédiments abyssaux: jaspes ferro-manganésifères, argilites à radiolaires, sédiments et minéralisations hydrothermales sulfurées à Mn, Ba, Cu et Au). Cette unité ophiolitique, uniquement crustale, dépourvue d'unité inférieure mantellique ou de cumulats est affectée par un métamorphisme statique de faible degré et un hydrothermalisme de type plancher océanique.

Pillow lavas basaltique dans l’unité de Poya, Koumac.Les tholéiites E-MORB dominent sur les tholéiites IAT, les BABB et les tholéiites N-MORB appauvries. Le continuum de composition suggère un mélange d'une source superficielle appauvrie supra-subduction et d'une source plus profonde enrichie provenant d'un panache mantellique. Les âges obtenus par macrofaune et radiolaires vont du Crétacé supérieur (Campanien) au Paléocène (Cluzel et al., 2001). Les données paléomagnétiques permettent de situer le lieu de leur émission à environ 300 - 500 km au nord de leur position actuelle (Ali & Aitchison, 2000).
Localement, à Pinjen, on trouve des faciès particuliers de tufs hydroclastiques et pillows de composition alcaline (OIB), admettant des intercalations de micrites à microfaune du Paléocène supérieur. Ces occurrences sont interprétées comme des restes de monts sous marins intraplaques qui auraient été générés indépendamment par une activité de point chaud.

Dyke de dolérite dans les basaltes, Carrière de Koné.A la base de l’unité, sur la côte ouest, les basaltes admettent des intercalations d'argilite et de cherti-tuffites à échardes de verre, à inocérames du crétacé supérieur (faciès Koné, Routhier, 1953). Cet ensemble mal délimité, où les sédiments hémipélagiques peuvent prédominer sur les basaltes, pourrait représenter une unité distincte proche à l'origine de la marge nord de la ride de Norfolk.
Dans sa partie nord, l'unité de Poya, incorpore de nombreuses lames de serpentinite, parfois en connexion avec la semelle de la nappe des péridotites, représentant autant d'écailles de manteau arrachées au toit de la plaque chevauchante dans la zone de subduction.
Âge et mode d'emplacement de l'unité de Poya sont comparables à ceux du Tangihua Complex (Northland Allochton) et du Matakaoa Complex (East Cape allochton), unités obductées vers le SW au Miocène inférieur (Ballance & Spörli, 1979) au nord de la Nouvelle-Zélande. Il n'y a cependant pas analogie au niveau des compositions géochimiques (Nicholson et al., 2000). L'ouverture de ces bassins océaniques serait donc synchrone mais leurs origines seraient distinctes et leur obduction diachrone.

Intercalation de sédiments bathyaux dans les basaltes, Nandaï.
Intercalation de sédiments bathyaux dans les basaltes, Nandaï.

Retour au sommaire